- Publicité -

A Albi, Priscille Deborah soutenue pour avoir une “prothèse bionique”

 

Amputée de ses 2 jambes et de son bras droit depuis 12 ans suite à un accident de la vie, la peintre Priscille Deborah n’a de cesse que d’essayer de récupérer toujours un peu plus d’autonomie pour avoir une vie comme les autres. Etant droitière à la base, Priscille a notamment tout réappris de la main gauche et notamment la peinture qui est aujourd’hui son activité principale.

L‘association « Uni pour l’autonomie » va l’aider cette année à financer une partie de sa future prothèse de bras « bionique ».

“Le 21 novembre 2018, je vais me faire opérer de mon bras droit et serai la première en France à bénéficier de la technologie TMR (target muscle reinervation). Ce qui me permettra, après au moins un an de rééducation et en parallèle une recherche de financement pour cette nouvelle prothèse, d’avoir un nouveau bras que je pourrai commander de façon intuitive et avec des mouvements simultanés, ce qui me donne plein de nouvelles perpectives dans mon autonomie pour ma vie de tous les jours et pour mon travail”.

Pour compléter le financement, l’artiste espère mobiliser un maximum de personnes pour un Albi run urbain le 12 avril. “Ma petite contribution sera de réaliser quelques peintures en live pendant la course qui seront une partie des trophées”.

A suivre ( et accompagner) sur sa page Facebook

- Publicité -
Article précédentExpo « Tous timbrés » (Mail Art), Espace Saint-Ravy à Montpellier
Article suivantLe photographe Marc Dantan et la disparition des espèces