- Publicité -

Le Nîmois Julien Gudea réalise une sculpture pour les cinquante ans de Royal Canin

Le sculpteur designer nîmois Julien Gudea a réalisé une sculpture pour célébrer les cinquante ans de l’entreprise gardoise Royal Canin.

L’empreinte d’une passion, une sculpture monumentale de 300 cm trône dorénavant à l’entrée du campus de l’usine et du siège social de Royal Canin situé à Aimargues, en Camargue gardoise.

“La société m’a contacté pour voir si le projet pouvait m’intéresser: ils cherchaient un artiste pour implanter une sculpture pour fêter leur cinquante ans. J’étais en concurrence avec deux autres plasticiens”.

Royal Canin a retenu deux projets. Ce sont ensuite les salariés des autres sites de Royal Canin qui ont départagé et choisi le projet de Julien Gudea.

Tout a eu lieu entre avril 2018 pour le pré-projet et septembre pour la pose.

Royal Canin a ensuite réalisé la dalle de béton et a même repensé le paysage pour que la sculpture soit visible à la fois depuis l’entrée et depuis l’usine.

Julien Gudea a souhaité “sublimer le produit en creusant une patte géante dans une croquette. Mon idée étant d’entrer dans la patte pour se faire prendre en photo. Ce n’est plus l’homme qui caresse l’animal mais l’animal qui caresse l’homme…
En voyant cette pièce je pense par exemple au totem des civilisations Maya qui représentaient avec virtuosité l’animal dans leurs créations. Bien que cela s’inscrive dans l’art contemporain notamment par la couleur, la taille, le matériau et l’aspect.
J’essaie toujours de rester simple et direct dans mes création. Les parties creusées de mes objets / sujets sont devenues avec les années des habitacles en les agrandissant. Une sorte d’esthétique en ‘boule de glace’ creusé par la cuillère à glace”.

“Le chantier réalisé par une petite équipe compétente s’est déroulé cet été dans un hangar géant à Nîmes. J’ai suivi les conseils d’un ami industriel travaillant dans la métallurgie, Bachup: nous avons produit une structure acier avec des rails dans le béton pour la prise au vent de la sculpture.
J’ai réalisé cette oeuvre avec un jeune régisseur plasticien de Montpellier, avec mon plâtrier et un carrossier. Tous sont importants, car je tenais beaucoup au contraste blanc mat de la patte et rouge brillant de la croquette. Cette sculpture est essentiellement le fruit d’un tressage en fil de métal (la patte). Le tout recouvert de bois et plusieurs centaines de couches de résine et fibre ainsi qu’un mélange résine poudre de métal inédit et très solide sous la peinture”.

Prochaine commande:  une grande sculpture pour Century 21 qui prendra place dans le centre ville de Nice d’ici la fin de l’année.

AD

Crédits photo: Julien Gudea

Le site web de l’artiste